ven. 31 mai | Studio des momidjis

Récital Martin Hughes, piano

Mozart Sonate en do min. Brahms, Klavierstucke 0p76 Fauré, 6 ème Nocturne SchubertSonate D958 do min.
Les inscriptions sont closes
Récital Martin Hughes, piano

Heure et lieu

31 mai 2019, 18:00
Studio des momidjis, 4 Rue des Bains, 14290 Orbec, France

À propos de l'événement

Après ses débuts de choriste de la cathédrale de Salisbury, le jeune pianiste britannique donne son premier concert au Wigmore Hall de Londres à l'âge de douze ans et, à seize ans, entre au Conservatoire national supérieur de Paris dans la classe de Yvonne Lefébure. Un an plus tard, il obtient son diplôme et, à dix-huit ans, joue la salle Gaveau à Paris, donne un concerto de Mozart à la BBC Radio et remporte le deuxième prix du concours international Maria Canals à Barcelone. Martin poursuit ses études avec Benjamin Britten à Aldeburg puis au Conservatoire de Moscou avec Lev Oborin et à Positano avec Wilhelm Kempff. A vingt-deux ans, il fait ses débuts aux BBC Proms. Viennent ensuite des tournées aux États-Unis, en URSS, en Europe et en Israël, des invitations à de nombreux réseaux de radiodiffusion européens et des apparitions avec le London Symphony, le London Philharmonic, le Royal Philharmonic et d'autres grands orchestres. Une série de sept récitals sur la rive sud de Londres, parrainée par la Kirckman Society, établit sa réputation.

En tant que soliste et chambriste, Martin Hughes a joué avec Simon Rattle, Michael Tilson Thomas, Gyorgy Pauk, Gérard Caussé, Thomas Brandis, Daniel Hope, Wolfgang Boettcher, Michael Sanderling, le Kandinsky Trio, le Bartok Quartet et de nombreux autres musiciens renommés. Il est l'un des membres fondateurs du Kreutzer Piano Trio, qui a commandé et interprété un certain nombre de nouvelles œuvres britanniques. Il a fondé le Fengate Music Trust en 1985 et a été pendant de nombreuses années directeur artistique du Festival de la Vallée au Loups en Normandie, en France.

Ancien professeur et directeur du département de piano de l'Université des beaux-arts de Berlin, Martin Hughes a donné des master classes à l'Université de Cambridge, au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, à l'Académie Sibelius de Helsinki, à la Musikhochschule de Norvège, à Oslo, au Conservatoire. de Genève, Université nationale de Séoul, ainsi qu'aux États-Unis, en Israël, au Japon, à Hong Kong, en Chine, en Roumanie, en Pologne, en Allemagne et en Autriche. En octobre 2002, Martin Hughes a été nommé professeur Ordinarius puis recteur du département de piano à l’Universität für Musik et à la darstellende Kunst Vienna. Il est également professeur invité à l'Université de musique Elisabeth à Hiroshima.

Son approche intellectuelle doit beaucoup aux analyses de son ancien collègue, le Dr Hans Heimler, qui avait étudié avec Berg, Schenker et Weingartner à Vienne, et les performances de Beethoven et Schubert par Martin Hughes lui ont valu des critiques élogieuses dans de nombreux pays. Il a joué l’intégrale des sonates pour piano de Beethoven et Schubert dans des cycles séparés. A propos de l’article que Martin Hughes a consacré à l’interprétation de la musique pour piano de Beethoven (« Interpreting Beethoven » éd.Stowell, Cambridge University Press 1994), Paul Badura Skoda a écrit : « Tout pianiste qui voudrait sérieusement rendre l’esprit de l’oeuvre pour piano de Beethoven devrait impérativement le lire. »

«Mesuré, lucide, serein et surtout très intelligent, le récital de piano de Martin Hughes au Queen Elizabeth Hall d'hier a été un triomphe artistique, que son auditoire doit garder dans son cœur et dans son esprit ... peu de pianistes ont un sens aussi infaillible de l’harmonie musicale ou de raffinement poétique. »- The Daily Telegraph

Partager cet événement